Archives pour la catégorie Sports

L’arrivée d’Anelka à West Bromwich fait bien rire Twitter

MERCATO – Sur les réseaux sociaux, l’annonce de la signature pour un an de Nicolas Anelka à West Bromwich jeudi, a déclenché un véritable concours de vannes. Le « globe-footballeur » français évoluera la saison prochaine sous les couleurs de son onzième club.

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka avec son nouveau maillot, celui de West Bromwich.

« Nicolas Anelka a plus de clubs que Tiger Woods », « Nicolas Anelka a joué pour plus d’équipe que j’ai mangé de repas chaud », « Anelka est allé dans plus de clubs que Paris Hilton », « Anelka s’est engagé avec combien d’équipes ? Plus de fois qu’Elizabeth Taylor n’a eu de maris ». « Il a joué pour plus de clubs qu’il n’a marqué de buts (219) »…. A 34 ans, l’ex-bad boy du foot français a beaucoup voyagé et sa signature a fait le bonheur des Twittos.

West Bromwich Albion (8e la saison dernière), qui a officialisé l’arrivée du joueur jeudi soir, sera donc la onzième équipe (puisqu’on ne compte pas son aller-retour au PSG) pour laquelle jouera Anelka. Il va lui falloir cumuler encore quelques miles pour arriver aux 20 clubs visités par le Franco-Guinéen Kaba Diawara.

Six clubs en Premier League

Champion d’Italie la saison dernière, même s’il n’a disputé que trois matches avec la Juventus en six mois (deux en Serie A, un en Coupe d’Europe), le Français revient donc en Premier League, une ligue qu’il connait bien puisqu’il y a déjà trainé ses crampons dans 6 clubs différents : Arsenal, Liverpool, Manchester City, Bolton et Chelsea…. C’est d’ailleurs du temps de sa splendeur avec les Blues qu’il a rencontré Steve Clarke (en 2008), le coach d’Albion.

L’ancien adjoint de José Mourinho et Avram Grant, nommé à WBA l’an dernier, se réjouit de retrouver un joueur d’un tel pedigree. Avant de s’essayer au poste de joueur-entraîneur au sein du club de Shanghai Shenhua, qui l’avait recruté à prix d’or (234 000 euros par semaine, selon des médias chinois), avant de finalement quitter la Chine en raison d’un conflit salarial avec le club, Anelka a été le 12e meilleur buteur de l’histoire de la Premier League (123 buts) et a remportéa remporté deux titres de champion d’Angleterre, en 1998 avec Arsenal, et en 2010 avec Chelsea.

D’après MetroNews

Quand Alex Ferguson parle à l’oreille d’Andy Murray

TENNIS – En habitué du dernier carré de Wimbledon, Andy Murray foulera le gazon du Centre Court vendredi en grand favori et avec le soutien de tout le Royaume-Uni. Pour ne pas craquer sous la pression, l’Ecossais a profité des conseils de son compatriote, l’ex-coach de Manchester United, Alex Ferguson.

Alex Ferguson

Sir Alex Ferguson, l’Ecossais le plus célèbre du Royaume-Uni dans la loge royale à Wimbledon où il assistait à la victoire de son compatriote Andy Murray face à Fernando Verdasco.

Andy Murray dispute vendredi sa cinquième demi-finale consécutive à Wimbledon. Finaliste malheureux face à Federer l’année dernière, l’actuel n°2 mondial partira forcément favori face à Jerzy Janowicz. Pas seulement parce que le Polonais, le premier de l’histoire à atteindre ce stade de la compétition, occupe le 22e rang mondial.
http://www.boostersite.com
Juste après sa victoire en quart face à Verdasco jeudi, Andy Murray a pris conseil auprès du meilleur. A savoir un Ecossais – comme lui – célèbre, Sir Alex Ferguson. Retraité, le coach mythique de Manchester United a pris un bon quart d’heure pour lui filer quelques tuyaux. Pas forcément tennistiques : « On a parlé de beaucoup de choses, raconte Murray dans The Guardian. On a discuté de sa retraite, énormément de football et vers la fin, on a un peu parlé du match. »

Murray a déjà perdu face à « Jerzy »

L’un des plus grands tacticiens du foot moderne n’a pas glosé sur le fait que le géant Janowicz (2,03 m) est un des plus gros serveurs du plateau (94 aces en cinq matches). Ce n’était pas la peine puisqu’Andy Murray l’a déjà constaté et n’a rien oublié de sa défaite concédée à Paris-Bercy face à ce garçon (22 ans) présenté comme un futur membre du Top 5 par John McEnroe.

En revanche, après avoir assisté à la rencontre depuis la loge royale, Sir Ferguson, déjà présent à l’US Open en 2012 quand Murray a remporté son unique Grand Chelem, lui a prodigué « des conseils qui valent de l’or ». « Du genre de ceux qui vous permettent de mieux gérer la pression et les attentes » qui pèsent sur Andy Murray. Tout le Royaume-Uni attend de lui qu’il devienne le premier Britannique à s’imposer à « Wimb » depuis depuis Fred Perry en 1936.

D’après MetroNews

Avec Cavani et peut-être Hernanes, le PSG passe à l’offensive

FOOTBALL – Particulièrement discret depuis le 11 juin et l’ouverture du mercato, le Paris Saint-Germain serait sur le point de réussir son coup avec Edison Cavani. Mais Leonardo aurait également jeté son dévolu sur le milieu offensif de la Lazio, Hernanes… Et ce ne serait pas fini.

Edison Cavani Hernanes

Edison Cavani et Hernanes, deux des cibles de Leonardo… en attendant De Rossi ?

L’arrivée d’Edison Cavani ne serait plus qu’une question de détails et, moyennant un chèque de 63 millions d’euros, l’Uruguayen ressemble plus que jamais à la première recrue parisienne de l’été. Mais Leonardo, qui a fait du Championnat italien son terrain de chasse favori et qui s’est envolé au moment où le PSG arrivait en Autriche pour le stage de pré-saison, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Un voyage en Italie pas vraiment en catimini

Selon La Gazzetta dello Sport, le directeur sportif brésilien aurait également jeté son dévolu sur un de ses compatriotes : le milieu offensif Hernanes (11 buts et 5 passes décisives la saison dernière en Serie A) : « Il a présenté une offre de 21 millions à la Lazio » pour s’attacher les services de l’international auriverde, âgé de 28 ans. Mais à en croire le quotidien transalpin, il en faudra un peu plus pour se payer ce titulaire indiscutable des Biancoazzurri. Son président, Claudio Lotito, ne lâchera pas l’ancien Pauliste pour moins de 30 millions d’euros.

Arrivé en Italie, Leonardo ne fera pas le voyage pour rien. Il a bien l’intention de rentrer les poches pleines. De l’autre côté des Alpes, il se murmure encore qu’il devrait faire, dans les jours qui viennent, une belle proposition pour faire cohabiter Hernanes avec l’international italien Daniele De Rossi (29 ans), romain pur jus et cadre du club honni de la Lazio : l’AS Rome. Les Giallorossi seraient disposés à vendre leur milieu défensif en cas de belle offre. Et cela peut être le cas puisque jusqu’à présent, et alors que tous les cadors d’Europe se renforcent, le PSG, lui, n’a pas encore sorti son carnet de chèque.

D’après MetroNews

Peter Sagan s’impose à Albi grâce à son équipe

CYCLISME – La stratégie établie d’entrée au sein de la Cannondale a fonctionné : après avoir lâché ses concurrents dans les bosses héraultaises, Peter Sagan s’est imposé facilement à Albi vendredi, et renforce son maillot vert avant les Pyrénées.

Peter Sagan peut montrer son maillot : c'est grâce à toute l'équipe de la Cannondale qu'il s'est imposé vendredi à Albi. 

Peter Sagan peut montrer son maillot : c’est grâce à toute l’équipe de la Cannondale qu’il s’est imposé vendredi à Albi.

C’était la dernière étape abordable pour les sprinteurs avant la montagne et il ne l’a pas loupée. Trois fois 2e, une fois 3e, Peter Sagan s’est imposé vendredi à Albi, devançant un peloton amputé de ses meilleurs sprinteurs. Le Slovaque a devancé John Degenkolb (Argos Shimano) et Daniele Bennati (Saxo-Tinkoff).

Cette fois, la victoire ne pouvait pas lui échapper. Alors que le cyclisme fait la part belle aux individualités, c’est toute l’équipe Cannondale qui a propulsé son leader vers la victoire. Mise en place le matin même, la stratégie des Italiens a parfaitement fonctionné. En accélérant le rythme en tête de peloton dans le Col de la Croix de Mounis (2e catégorie), ils ont éliminé les gros jarrets du peloton, incapables de suivre le rythme. Sans Cavendish, Greipel ou Kittel pour lui contester la victoire, Sagan n’avait plus qu’à faire parler sa puissance.

Bonne opération pour le maillot vert

Avec la victoire du Slovaque, les quatre principaux sprinteurs du peloton ont désormais décroché une victoire sur le Tour, fait rarissime tant historiquement les talents s’approprient la plus grosse part du gâteau sur la Grande Boucle. L’an dernier, le trio Cavendish-Greipel-Sagan avait vampirisé 9 les 9 victoires disputées au sprint. Après sept étapes et alors que Boasson Hagen, Degenkolb ou Kwiatkowski pointent régulièrement le bout de leur nez, la suprématie des sprinteurs n’est pas encore établie.

Au milieu de cette concurrence, Peter Sagan a particulièrement bien tiré son épingle du jeu entre Montpellier et Albi. Le maillot vert a engrangé de précieux points dans sa quête de la tunique PMU (20 au sprint intermédiaire, 45 à l’arrivée en pays cathare), pendant que les autres prétendants se traînaient un quart d’heure derrière. Avec près de 100 points d’avance sur Greipel et Cavendish, le Slovaque semble bien parti pour le doublé, après avoir ramené le vert à Paris l’an passé.

Les choses sérieuses commencent ce week-end

Car dès samedi se profilent les premières étapes de montagne, pendant lesquelles les sprinteurs se la coulent douce en queue de course. Avec une arrivée à la station de ski d’Ax 3 Domaines, le Tour va prendre de la hauteur et verra d’autres coureurs, à la silhouette plus frêle et allongée, se mettre en évidence.

Si la grande Boucle commence donc pour les grimpeurs, les favoris devraient attendre un peu avant d’attaquer, si l’on en croit le scénario de ces dernières années. Sans doute verra-t-on plus d’animation dimanche, avec 5 cols de 1re catégorie au programme. Il sera dans tous les cas difficile pour le polyvalent Daryl Impey, premier Africain à porter le maillot jaune, de conserver son bien jusqu’à la journée de repos lundi.

D’après MetroNews

à qui va profiter la suspension de Leonardo ?

DISCIPLINE – Leonardo ne sera donc pas suspendu neuf mais treize mois. Une décision qui aura des conséquences diverses et variées à l’échelle de l’entité PSG, souvent moins négatives qu’on ne croit. Passage en revue.

Leonardo PSG

La suspension de Leonardo, étendue de neuf à treize mois en appel ce jeudi, n’a pas fait que des malheureux au PSG.

Il a joué, il a perdu. Enfin, a priori. Suspendu de toute fonction officielle pour neuf mois ferme par la commission de discipline de la Ligue après avoir adressé un coup d’épaule à un arbitre, Leonardo a vu sa peine rallongée ce jeudi à 15 mois par la commission d’appel de la Fédération. Une décision dont le PSG a pris acte sans mot dire. À qui va-t-elle bénéficier ?

À Blanc
Le coach, recruté dans l’urgence, fait figure de fusible idéal. Son CV peu épais le rend vulnérable à la moindre secousse. Le voilà donc débarrassé de son premier successeur potentiel, celui que les Qataris auraient à coup sûr lancé sur le banc à sa place. Une hypothèse rendue impossible pour de bon par l’alourdissement de sa sanction.

À Makelele
Si Blanc était limogé en cours de saison, c’est l’ex-adjoint d’Ancelotti qui deviendrait le premier recours en interne. En novembre 2011, la direction parisienne lui avait proposé de succéder à Kombouaré. Depuis, l’ex-milieu du PSG a passé ses diplômes d’entraîneur. Et son rôle majeur dans la progression impressionnante de Matuidi la saison dernière n’est pas passé inaperçu.

À Leonardo lui-même
« J’aimerais devenir manager en Angleterre. » La petite phrase lâchée par « Leo » en février a convaincu les Qataris d’en faire leur entraîneur. Mais sa suspension les en a dissuadé. Ce dont le Brésilien, qui n’a jamais voulu du poste (mais l’aurait accepté sous la contrainte), se félicite. Car, seulement interdit de banc de touche et de vestiaires d’arbitres, il peut de nouveau pleinement se consacrer au recrutement.

Au PSG
En faisant appel, le club se souciait en fait assez peu du sort réservé à Leonardo. Il lui importait surtout de faire annuler les trois points de pénalité avec sursis accompagnant la suspension du directeur sportif. Mission accomplie : cette décision spécifique a été renvoyée à la Commission de discipline de la Ligue. Paris n’a pas eu l’occasion de se défendre à ce sujet en première instance.

D’après MetroNews

« Bartoli va en finale et va gagné »

Mis à jour : 04-07-2013 18:36

– Créé : 04-07-2013 15:14

Wimbledon : Marion Bartoli tient sa finale

TENNIS – La n° 1 française s’est qualifiée jeudi pour la deuxième finale de sa carrière à Londres. Elle a facilement battu la Belge Kirsten Flipkens (6-1, 6-2) et affrontera samedi la gagnante du duel entre Sabine Lisicki et Agnieszka Radwanska.

Marion Bartoli, à genou sur le gazon de Wimbledon, doit maintenant se concentrer sur sa finale.

Marion Bartoli, à genou sur le gazon de Wimbledon, doit maintenant se concentrer sur sa finale.

Elle a su saisir sa chance. Opposée à une adversaire qui s’est blessée en quarts de finale, Marion Bartoli n’a laissé aucune chance à Kirsten Flipkens, qu’elle a tranquillement écartée (6-1, 6-2). Très concentrée et combative, la Française n’est jamais sortie de son match malgré une confrontation largement à sa main face à la Belge (20e joueuse mondiale).

A genou sur le gazon londonien

Surtout, à 28 ans, l’Auvergnate s’offre une superbe opportunité de remporter son premier tournoi du Grand Chelem après sa finale perdue en 2007 face à Venus Williams. Une hypothèse crédible puisque toutes les favorites (Serena Williams ou Maria Sharapova pour ne citer qu’elles) sont au tapis. A genou sur le gazon londonien, et manifestement très émue, la Française doit maintenant se reconcentrer sur son prochain match. Elle aura toutes ses chances en finale même si cela s’annonce plus dur face à la n°4 mondiale, Agnieszka Radwanska, qu’elle n’a jamais battue en sept occasions, ou face à Sabine Lisicki, 24e WTA, contre qui, au chapitre des confrontations directes, elle est menée 3-1.

Je note le match de Bartoli et je lui mets un 10/10 , pour moi elle peut gagné Wimbledon

D’après MetroNews

La suspensions de Léonardo :  » C’EST HONTEUX »

DISCIPLINE – Le directeur sportif du Paris Saint-Germain a écopé d’une peine encore plus lourde que celle qui lui avait été infligée le 30 mai dernier. Alors qu’il devait pouvoir reprendre ses fonctions officielles en février, le Brésilien est finalement suspendu jusqu’à la fin de la saison 2013/2014.

Leonardo, le directeur sportif du PSG, est suspendu de toutes fonctions jusqu'au mois de juin 2014.

Leonardo, le directeur sportif du PSG, est suspendu de toutes fonctions jusqu’au mois de juin 2014.

Leonardo ne s’est pas présenté à la commission d’appel de la FFF qui examinait son cas mercredi. Ceci n’expliquant peut-être pas la décision qui est tombée jeudi. Néanmoins, le directeur sportif du PSG, occupé par une « possible opération sur un joueur » a vu sa sanction alourdie pour avoir bousculé un arbitre le 5 mai au Parc des Princes.

Initialement interdit de banc de touche, de vestiaire d’arbitre et de toute fonction officielle pendant neuf mois fermes, le Brésilien, qui devait pouvoir reprendre son rôle fin février, est finalement suspendu jusqu’au 30 juin 2014, manquant donc le dernier match de la saison, la réception de Montpellier, le 17 mai prochain. Cette décision fait suite au coup d’épaule du dirigeant parisien à l’encontre de l’arbitre Alexandre Castro, au terme de la rencontre de championnat qui avait opposé le PSG à Valenciennes, le 5 mai dernier.

Pour moi la LFP et la commission de discipline sont ANTI-PSG c’est honteux 14 mois de suspensions !!!

D’après MetroNews

Cristiano Ronaldo, « l’ami gay » de Rihanna

COMING OUT – La chanteuse Rihanna a-t-elle, sans le savoir, levé un énorme tabou en faisant le rapprochement entre Cristiano Ronaldo et ses « amis gays » ?

Cristiano Ronaldo Rihanna

Cristiano Ronaldo et Rihanna, après un concert de la chanteuse à Lisbonne.

Certains prétendent qu’on ne choisit pas ses amis. C’est pourtant ce qu’a fait le footballeur Cristiano Ronaldo quand, à la fin du mois de mai dernier, il avait insisté pour rencontrer Rihanna dans sa loge après un concert à Lisbonne. Un instant immortalisé par plusieurs photos qui ont fait le tour des réseaux sociaux. Et il n’en fallait évidemment pas plus pour que naissent des rumeurs faisant état d’une romance entre eux, toutefois vite démenties par la petite phrase retentissante lâchée ce jeudi par la chanteuse au journal espagnol Vanitatis, qui l’interrogeait sur la nature de sa relation avec le Portugais : « J’ai beaucoup d’amis gays et je soutiens la diversité sexuelle. »

Une déclaration lourde de sens qui renvoie à d’autres rumeurs. Celles qui vont bon train depuis déjà quelques années sur l’homosexualité supposée de l’attaquant du Real Madrid. Lequel n’a jamais daigné réagir à ces allégations, pas plus qu’il n’a publiquement répondu aux propos de sa nouvelle amie. Sauf à considérer que la façon dont il se met souvent en scène avec sa femme, la sculpturale Irina Shayk, est une affirmation de son hétérosexualité. Et encore, ce serait aussi une manière d’alimenter le soupçon…

L’homosexualité dans le football est un énorme tabou, surtout à l’échelle de la célébrité planétaire de Ronaldo. Le monde très viril des vestiaires tolère encore très mal la différence, et il est convenu d’en déduire que les homos doivent souvent se cacher, allant parfois jusqu’à se marier et faire des enfants pour faire comme tout le monde. À ce sujet, le cas de CR7 est d’ailleurs tout aussi ambiguë. On se souvient en effet qu’en 2010, le joueur, pourtant très populaire auprès de la gent féminine, avait fait appel à une mère porteuse anonyme, grassement rémunérée, pour donner vie au petit Cristiano junior. Officiellement pour avoir seul la garde de l’enfant…

D’après MetroNews

Zinedine Zidane dans la meilleure équipe de tous les temps

FOOTBALL – La prestigieuse revue anglaise « World Soccer » vient de livrer son « équipe de rêve » dans laquelle figure Zinedine Zidane. Le champion du monde 1998 côtoie notamment Pelé, Maradona, Beckenbauer ou Messi.

Zizou fait partie des meilleurs joueurs de tous les temps selon le magazine britannique "World Soccer".

Zizou fait partie des meilleurs joueurs de tous les temps selon le magazine britannique « World Soccer ».

Un onze de rêve. Un fantasme des amoureux du football, à travers les âges. La revue anglaise World Soccer a sondé 73 entraîneurs, joueurs ou journalistes pour élire la meilleure équipe de tous les temps. Et imaginer ces onze stars sur le même terrain donne proprement le tournis. Un seul Français figure dans cette dream team : Zinedine Zidane, le double buteur de la finale de la Coupe du monde contre le Brésil en 1998 (3-0 pour la France). En revanche, pas de place pour Michel Platini, icône des Bleus et de la Juventus Turin dans les années 1980. Il est vrai que l’actuel président de l’UEFA n’a pas fait mieux que deux demi-finales de Coupe du monde.

Mais revenons à ce onze d’or. Dans les buts, Lev Yachine, l’araignée noire du Dynamo Moscou et de la sélection soviétique. Particularité de ce géant : il est l’unique gardien de but à avoir reçu le Ballon d’or (en 1963). Devant lui, les spécialistes consultés ont érigé une défense mythique. De droite à gauche : Cafu (Brésil), Bobby Moore (Angleterre), Beckenbauer (Allemagne) et Maldini (Italie). Que du très lourd avec Cafu qui a participé à quatre Coupes du monde, en remportant deux (1994 et 2002), Moore qui a mené l’Angleterre à son unique titre mondial (1966) et les deux monstres sacrés Beckenbauer et Maldini.

Pelé et Maradona associés en attaque

Au milieu de terrain, Zizou est bien entouré : il évolue virtuellement aux côtés d’Alfredo Di Stefano, légende du Real Madrid des années 1950, Johan Cruyff, le Hollandais volant des années 1970 et le quadruple Ballon d’or Lionel Messi, seul footballeur « en exercice » de ce onze de rêve.
Enfin, devant, un duo magique et éternel: le roi Pelé serait associé au Dieu Maradona ! Deux hommes qui se haïssent cordialement et revendiquent toujours aujourd’hui le titre de meilleur footballeur de tous les temps.

Au final, l’Argentine domine dans l’équipe avec trois représentants (Di Stefano, Maradona et Messi) alors que Franz Beckenbauer a recueilli le plus de votes (68) devant Maradona (66) et Pelé (63). Le FC Barcelone est le club qui a le plus d’anciens joueurs dans cette sélection (Cruyff, Maradona et Messi). Les esprits chagrins regretteront des absences de poids. Outre Platini, manquent à l’appel Zoff, Gullit, Van Basten, Ronaldo, Cristiano Ronaldo ou encore les Espagnols Xavi ou Iniesta.
La dream team de « World Soccer » : Yachine – Cafu, B.Moore, Beckenbauer, Maldini – Messi, Di Stefano, Zidane, Cruyff – Pelé, Maradona.

D’après MetroNews