Aude, 14 tué d’une quinzaine de coup de couteau

Dans la nuit de vendredi à samedi, une adolescente âgée de 14 ans a été tuée à l’arme blanche au domicile d’une amie. L’auteur présumé des faits, âgé d’une vingtaine d’années et présenté comme très fragile psychologiquement, a été interpellé dans la nuit par un équipage de la Bac de Millau.

Une adolescente âgée de 14 ans est décédée vendredi soir à Millau après avoir reçu une quinzaine de coups à l’arme blanche sur le corps. La scène tragique s’est déroulée dans un logement de l’avenue de Calès, à l’ouest de la ville, aux alentours de 23 heures. Les sapeurs-pompiers millavois, alertés par une amie de la victime, se sont aussitôt rendus sur les lieux pour tenter de réanimer l’adolescente avec le soutien d’un médecin du Smur. En vain…

Interpellé dans la foulée par la Bac de Millau

Toujours selon nos renseignements, la victime passait la soirée chez une amie de son âge. Vers 23 heures, un voisin, âgé d’une vingtaine d’années et présenté comme très fragile psychologiquement, a toqué à la porte du domicile. En l’absence des parents, les deux adolescentes l’ont fait entrer sans imaginer ce qui allait se passer. Une fois à l’intérieur, et pour une raison qui reste à déterminer, celui-ci se serait alors jeté sur l’une des deux filles en brandissant une arme blanche. Son amie, qui était donc chez elle et connaissait l’assaillant, a réussi à s’échapper et à prévenir les secours par téléphone. L’auteur présumé des coups mortels aurait ensuite retourné une fois l’arme contre lui et pris en chasse la fille fuyant dans la cour qui donne sur l’avenue. Un équipage de la Bac qui patrouillait à proximité l’a interpellé dans la foulée alors qu’il était tâché de sang.

C’est le journal d’un toxicomane. Une page Facebook en partie publique et qui, à la lumière des événements, en dit un peu plus sur la personnalité du jeune meurtrier présumé. Thomas G, 28 ans, soupçonné d’avoir tué Aude , 14 ans, de quinze coups de couteau vendredi soir, à Millau. Un jeune homme délirant, aux propos souvent incohérents, se dévoile sur le réseau social. « Bonjour, je me présente, j’ai eu une vie pleine d’embûches, de pièges, enfin un peu de tout, toujours vouloir pousser les choses à l’extrême, c’était ma devise, voyager avec du LSD, c’était ma plus grande satisfaction d’avoir vu des choses magiques un voyage avec la sensation de flottaison… », écrit-il en 2010.

Millau est sous le choc après le meurtre d’une collégienne vendredi soir au domicile d’une amie. Une marche blanche a rassemblé près de 2 500 personnes dans la dignité. 

Emotion et dignité. Ce sont les deux maîtres-mots qui ont prévalu, ce dimanche après-midi, lors de la marche blanche en hommage à la collégienne poignardée vendredi soir à Millau . Environ 2 500 personnes s’étaient rassemblées en début d’après-midi devant le collège Marcel Aymard où la victime était scolarisée en troisième.

Des messages d’amour à leur ange envolé

Sous leur manteau, les participants avaient revêtu un vêtement blanc. Certains de ses camarades avaient même inscrit un message à l’intention de leur copine : « Aude, on t’aime ». L’émotion, lisible sur les visages, était palpable mais la marche  s’est déroulée dans la plus grande dignité.

La collégienne, âgée de 14 ans, a été poignardée vendredi à de multiples reprises alors qu’elle passait la soirée chez une copine. Cette dernière était parvenue à alerter les secours  et à prendre la fuite.

HOSPITALISÉ D’OFFICE DANS UN SERVICE PSYCHIATRIQUE

Le meurtrier présumé a été examiné samedi pendant sa garde à vue au commissariat de Millau par un expert qui a estimé que son état mental« complètement délirant » et sa « dangerosité » nécessitaient son hospitalisation d’office en psychiatrie, a expliquéle procureur de la République de Montpellier Christophe Barret. Il présente « manifestement des troubles très importants », a-t-il ajouté. C’est « quelqu’un qui est complètement délirant et ce de manière pathologique ».

Il vivait à l’étage

Le jeune homme, connu pour être toxicomane et qui a déjà séjourné plusieurs fois en hôpital psychiatrique, vit à l’étage dans une grande maison qui compte plusieurs logements. Il a sonné à la porte d’un de ceux-ci. La victime, Aude, une collégienne scolarisée en classe de 3ème, passait la soirée chez une copine de son âge et les parents de cette dernière étaient absents.

Le meurtrier présumé a tenu des propos incohérents avant de s’en prendre à Aude qu’il a tuée en lui portant une quinzaine de coups de couteau. Son amie a assisté à toute la scène. Pendant l’agression, les deux jeunes filles ont réussi à donner l’alerte, a ajouté le procureur. « La police a fait aussi vite qu’elle a pu » mais à son arrivée « malheureusement, les coups avaient été portés. La jeune fille est morte dans les minutes qui ont suivi » en dépit des gestes de réanimation tentés par les policiers, a-t-il ajouté.

Dossier confié au parquet de Rodez

Le dossier, traité dans un premier temps par le parquet de Rodez, a été confié au parquet de Montpellier, où se trouve le pôle de l’instruction. Une information judiciaire pour homicide volontaire devrait être ouverte lundi. Une autopsie du corps de la jeune fille sera également réalisée lundi tandis que l’enquête devra s’attacher à éclaircir les circonstances exactes du drame, la personnalité de l’auteur présumé et les raisons de cette attaque contre la victime avec laquelle il n’avait aucune relation particulière.

Plusieurs séjours en psychiatrie

Le jeune homme, condamné en 2006 à une peine de sursis pour des faits de violence mais d’une gravité sans comparaison avec le drame de Millau, a déjà séjourné plusieurs fois en psychiatrie, qu’il s’agisse d’hospitalisations consenties ou contraintes, et son dernier séjour remonte au début de l’automne.

« Je suis revenu de cure »

Sans emploi, Thomas a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Il en fait régulièrement état à ses amis. « Je suis revenu de trois mois de cure, bonjour à tous ! », poste-t-il en avril dernier. « J’espère que tu ne gâcheras pas cette nouvelle chance. En tout cas, je suis content que tu ailles mieux », lui répond l’un d’eux. Trois mois plus tard, il publie une série de photos, joint à la main, regard hagard. Régulièrement, il évoque ses « voyages hallucinogènes », la « défonce » mais aussi, plus étonnant, sa « fille qu’il aime » et qu’il n’a pas vue « depuis deux ans ». « Ils le paieront cher », promet-il…

Une image publiée le 12 mai 2010 attire également l’attention : un hall d’entrée jonché de fleurs et de bougies visiblement en hommage à un homme. « R.I.P nigger », écrit Thomas. Après vérification, il s’agit du hall d’entrée de Jean-Ronald d’Haïti, 21 ans, victime d’une expédition punitive en 2010 à Millau. Le procès des 23 personnes mis en examens dans cette autre affaire qui a secoué la ville aveyronnaise devrait avoir lieu l’année prochaine.

D’après un témoin il avait des propos je cite « Il était bizarre, on voyait que quand on lui parlait il était ailleurs… »

Nous avons aussi appris qu’il allait souvent à l’Athlétic Millau Sport .

Le parquet de Montpellier a ouvert lundi une information judiciaire pour “homicide volontaire sur mineur de 15 ans” et “séquestration” après le meurtre d’Aude, 14 ans, tuée  vendredi soir à Millau. Thomas G., l’auteur présumé a fait l’objet d’une hospitalisation d’office dans une unité psychiatrique de l’Aveyron

Le parquet de Montpellier, compétent, a ouvert hier une information judiciaire pour “homicide volontaire sur mineur de 15 ans” et “séquestration” après le meurtre d’Aude, 14 ans, tuée d’une quinzaine de coups de couteau vendredi soir à Millau. Mais pour l’heure, Thomas G., l’auteur présumé, n’a pas encore été mis en examen. Et pour cause : sur décision du préfet, il a fait l’objet d’une hospitalisation d’office dans une unité psychiatrique de l’Aveyron, « sous haute surveillance, indique le procureur-adjoint Patrick Desjardins. Un collège d’experts a été sollicité pour déterminer sa responsabilité pénale ».

le meurtre d’Aude, 14 ans, tuée d’une quinzaine de coups de couteau vendredi soir à Millau

Sera-t-il jugé un jour ?

C’est désormais tout l’enjeu de cette terrible affaire : ce jeune homme de 28 ans, déjà sujet à des troubles psychiatriques et à des hospitalisations dans le passé, sera-t-il jugé un jour ? Trois possibilités peuvent être envisagées à l’issue des expertises médicales. Un : il est responsable de ses actes et donc passible de la cour d’assises. Deux : son discernement est altéré, mais il peut néanmoins être jugé. Trois : il est déclaré irresponsable pénalement et peut bénéficier d’un non-lieu et être remis en liberté après son hospitalisation même si des mesures d’encadrement existent (*).

Un profil schizophrène

Il est bien sûr trop tôt pour privilégier une hypothèse. Mais Thomas G., sous réserve des analyses toxicologiques en cours – il affiche un profil de polytoxicomane – a eu des « bouffées délirantes » et selon nos informations, présente un profil schizophrène, une maladie souvent associé à un délire paranoïaque. « En garde à vue, il a dit qu’il s’était battu contre des démons, il aurait pris la victime pour un représentant du mal », révèle un proche de l’enquête.

« Elles ont très vite compris qu’elles étaient en danger »

Le procureur Desjardins Vendredi soir, le suspect est venu frapper à la porte de sa jeune voisine Camille, seule avec sa copine Aude, ses parents étant retenus par une soirée Téléthon. Il a fermé la porte derrière lui et a commencé à s’en prendre aux adolescentes en tenant des propos incohérents qui évoquaient notamment son père.

Arrêté par les policiers avant qu’il ne fasse une seconde victime

« Elles ont très vite compris qu’elles étaient en danger et elles ont aussitôt appelé la police », rapporte Patrick Desjardins. Mais entre-temps, Thomas G. s’est emparé d’un couteau et s’est acharné sur la collégienne. Ce Millavois, qui vivait seul, sans emploi et touchant une pension d’adulte handicapé, a ensuite été arrêté par les policiers avant qu’il ne fasse une seconde victime.

(*) La loi de 2011, votée suite au drame de Pau où, en 2004, deux infirmières avaient été tuées par un patient schizophrène, permet désormais à la justice de prononcer des mesures de sûreté judiciaire (hors incarcération) à l’encontre des personnes irresponsables pénalement.

Une page Facebook a était ouverte elle compte plus de 12 000 likeAude

L’info reprend !!!

Après 2 long mois de vacances, Le Journal Français reprend l’actu mais sur notre page Facebook pour le moment (1 semaine). Qui dit rentrée dit changement, moins d’articles mais des articles sur les infos les plus importantes et plus long bien sur.

En cet rentrée je vais rénovée un peu ce blog donc il ne faut pas hésiter à me dire en commentaire se que je dois amélioré (apparences du blog, articles plus long, articles plus court mais plus d’article).

L’arrivée d’Anelka à West Bromwich fait bien rire Twitter

MERCATO – Sur les réseaux sociaux, l’annonce de la signature pour un an de Nicolas Anelka à West Bromwich jeudi, a déclenché un véritable concours de vannes. Le « globe-footballeur » français évoluera la saison prochaine sous les couleurs de son onzième club.

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka avec son nouveau maillot, celui de West Bromwich.

« Nicolas Anelka a plus de clubs que Tiger Woods », « Nicolas Anelka a joué pour plus d’équipe que j’ai mangé de repas chaud », « Anelka est allé dans plus de clubs que Paris Hilton », « Anelka s’est engagé avec combien d’équipes ? Plus de fois qu’Elizabeth Taylor n’a eu de maris ». « Il a joué pour plus de clubs qu’il n’a marqué de buts (219) »…. A 34 ans, l’ex-bad boy du foot français a beaucoup voyagé et sa signature a fait le bonheur des Twittos.

West Bromwich Albion (8e la saison dernière), qui a officialisé l’arrivée du joueur jeudi soir, sera donc la onzième équipe (puisqu’on ne compte pas son aller-retour au PSG) pour laquelle jouera Anelka. Il va lui falloir cumuler encore quelques miles pour arriver aux 20 clubs visités par le Franco-Guinéen Kaba Diawara.

Six clubs en Premier League

Champion d’Italie la saison dernière, même s’il n’a disputé que trois matches avec la Juventus en six mois (deux en Serie A, un en Coupe d’Europe), le Français revient donc en Premier League, une ligue qu’il connait bien puisqu’il y a déjà trainé ses crampons dans 6 clubs différents : Arsenal, Liverpool, Manchester City, Bolton et Chelsea…. C’est d’ailleurs du temps de sa splendeur avec les Blues qu’il a rencontré Steve Clarke (en 2008), le coach d’Albion.

L’ancien adjoint de José Mourinho et Avram Grant, nommé à WBA l’an dernier, se réjouit de retrouver un joueur d’un tel pedigree. Avant de s’essayer au poste de joueur-entraîneur au sein du club de Shanghai Shenhua, qui l’avait recruté à prix d’or (234 000 euros par semaine, selon des médias chinois), avant de finalement quitter la Chine en raison d’un conflit salarial avec le club, Anelka a été le 12e meilleur buteur de l’histoire de la Premier League (123 buts) et a remportéa remporté deux titres de champion d’Angleterre, en 1998 avec Arsenal, et en 2010 avec Chelsea.

D’après MetroNews

Avant le meeting Areva, Usain Bolt joue au DJ

INSOLITE – A la veille d’un meeting Areva où il se sait attendu, Usain Bolt a évacué le stress de la compétition à sa manière. Invité mercredi soir par une boîte de nuit parisienne, le sprinteur jamaïcain s’est transformé l’espace de quelques minutes en… DJ.

Qu'il soit à Oslo, comme ici, le mois dernier, ou à Paris, mercredi, Usain Bolt aimer se mettre derrière les platines.

Qu’il soit à Oslo, comme ici, le mois dernier, ou à Paris, mercredi, Usain Bolt aimer se mettre derrière les platines.

Quand il ne court pas, Usain Bolt, 26 ans, mixe. Mercredi soir au Bus Palladium, une boîte de nuit parisienne, l’homme le plus rapide du monde s’est mué en DJ. Comme à Oslo le mois dernier, le sextuple champion olympique, et recordman du 100 mètres, a animé une soirée derrière les platines et en dansant. L’espace de quelques minutes, avec la bonhomie qui le caractérise, « la foudre », son surnom, a électrisé la foule.

Bolt attendu au tournant à Saint-Denis

La tête d’affiche du meeting Areva, qui aura lieu samedi à Saint-Denis, évacue la pression à sa façon. Car Bolt sera attendu au tournant lors de cette réunion au Stade de France, comptant pour la Ligue de diamant. Et pour cause : depuis le début de la saison, ce n’est plus lui qui domine le circuit, mais les Américains Tyson Gay et Justin Gatlin. Ce dernier s’est même permis de corriger le Jamaïcain, le 6 juin lors du meeting de Rome. Un coup de tonnerre. Samedi à Saint-Denis, Gatlin ne sera pas là. Mais le Français Christophe Lemaitre, qui a battu le 9 juin à Rabat ce même Gatlin, sera, lui, de la partie. Et il espère bien contester la suprématie de « Lightning Bolt ».

Mardi en conférence de presse, le roi Bolt s’est voulu offensif : « Je veux encore montrer que je domine le monde », a-t-il affirmé, comme pour mieux assoir son autorité. Qu’il se rassure : s’il venait à être détrôné pour de bon, il pourra toujours envisager une reconversion dans la musique.

D’après MetroNews

Quand Alex Ferguson parle à l’oreille d’Andy Murray

TENNIS – En habitué du dernier carré de Wimbledon, Andy Murray foulera le gazon du Centre Court vendredi en grand favori et avec le soutien de tout le Royaume-Uni. Pour ne pas craquer sous la pression, l’Ecossais a profité des conseils de son compatriote, l’ex-coach de Manchester United, Alex Ferguson.

Alex Ferguson

Sir Alex Ferguson, l’Ecossais le plus célèbre du Royaume-Uni dans la loge royale à Wimbledon où il assistait à la victoire de son compatriote Andy Murray face à Fernando Verdasco.

Andy Murray dispute vendredi sa cinquième demi-finale consécutive à Wimbledon. Finaliste malheureux face à Federer l’année dernière, l’actuel n°2 mondial partira forcément favori face à Jerzy Janowicz. Pas seulement parce que le Polonais, le premier de l’histoire à atteindre ce stade de la compétition, occupe le 22e rang mondial.
http://www.boostersite.com
Juste après sa victoire en quart face à Verdasco jeudi, Andy Murray a pris conseil auprès du meilleur. A savoir un Ecossais – comme lui – célèbre, Sir Alex Ferguson. Retraité, le coach mythique de Manchester United a pris un bon quart d’heure pour lui filer quelques tuyaux. Pas forcément tennistiques : « On a parlé de beaucoup de choses, raconte Murray dans The Guardian. On a discuté de sa retraite, énormément de football et vers la fin, on a un peu parlé du match. »

Murray a déjà perdu face à « Jerzy »

L’un des plus grands tacticiens du foot moderne n’a pas glosé sur le fait que le géant Janowicz (2,03 m) est un des plus gros serveurs du plateau (94 aces en cinq matches). Ce n’était pas la peine puisqu’Andy Murray l’a déjà constaté et n’a rien oublié de sa défaite concédée à Paris-Bercy face à ce garçon (22 ans) présenté comme un futur membre du Top 5 par John McEnroe.

En revanche, après avoir assisté à la rencontre depuis la loge royale, Sir Ferguson, déjà présent à l’US Open en 2012 quand Murray a remporté son unique Grand Chelem, lui a prodigué « des conseils qui valent de l’or ». « Du genre de ceux qui vous permettent de mieux gérer la pression et les attentes » qui pèsent sur Andy Murray. Tout le Royaume-Uni attend de lui qu’il devienne le premier Britannique à s’imposer à « Wimb » depuis depuis Fred Perry en 1936.

D’après MetroNews

Avec Cavani et peut-être Hernanes, le PSG passe à l’offensive

FOOTBALL – Particulièrement discret depuis le 11 juin et l’ouverture du mercato, le Paris Saint-Germain serait sur le point de réussir son coup avec Edison Cavani. Mais Leonardo aurait également jeté son dévolu sur le milieu offensif de la Lazio, Hernanes… Et ce ne serait pas fini.

Edison Cavani Hernanes

Edison Cavani et Hernanes, deux des cibles de Leonardo… en attendant De Rossi ?

L’arrivée d’Edison Cavani ne serait plus qu’une question de détails et, moyennant un chèque de 63 millions d’euros, l’Uruguayen ressemble plus que jamais à la première recrue parisienne de l’été. Mais Leonardo, qui a fait du Championnat italien son terrain de chasse favori et qui s’est envolé au moment où le PSG arrivait en Autriche pour le stage de pré-saison, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Un voyage en Italie pas vraiment en catimini

Selon La Gazzetta dello Sport, le directeur sportif brésilien aurait également jeté son dévolu sur un de ses compatriotes : le milieu offensif Hernanes (11 buts et 5 passes décisives la saison dernière en Serie A) : « Il a présenté une offre de 21 millions à la Lazio » pour s’attacher les services de l’international auriverde, âgé de 28 ans. Mais à en croire le quotidien transalpin, il en faudra un peu plus pour se payer ce titulaire indiscutable des Biancoazzurri. Son président, Claudio Lotito, ne lâchera pas l’ancien Pauliste pour moins de 30 millions d’euros.

Arrivé en Italie, Leonardo ne fera pas le voyage pour rien. Il a bien l’intention de rentrer les poches pleines. De l’autre côté des Alpes, il se murmure encore qu’il devrait faire, dans les jours qui viennent, une belle proposition pour faire cohabiter Hernanes avec l’international italien Daniele De Rossi (29 ans), romain pur jus et cadre du club honni de la Lazio : l’AS Rome. Les Giallorossi seraient disposés à vendre leur milieu défensif en cas de belle offre. Et cela peut être le cas puisque jusqu’à présent, et alors que tous les cadors d’Europe se renforcent, le PSG, lui, n’a pas encore sorti son carnet de chèque.

D’après MetroNews

Des Japonais créent un foie humain fonctionnel

SCIENCE – Des chercheurs japonais ont réussi à créer un foie humain « fonctionnel » à partir de cellules souches pluripotentes induites (iPS), un travail qui relance l’espoir d’une alternative aux dons d’organes, selon une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Nature.

foie

En 2012, 1161 greffes de foie ont été réalisées en France, sur 5023 greffes au total. (Photo d’illustration).

Une avancée médicale majeure et une nouvelle encourageante pour les greffes d’organes, alors que le foie est le deuxième organe le plus greffé après le rein (1161 greffes de foie pour 5023 greffes au total en France en 2012). Des chercheurs japonais ont utilisé une ébauche de foie créée en laboratoire qu’ils ont implantée dans une souris où elle s’est transformée en un organe vascularisé possédant les propriétés d’un foie humain. Le tissu hépatique humain ainsi développé était notamment capable de produire des protéines spécifiques comme l’albumine ou d’avoir une fonction d’épuration, ce qui a permis d’améliorer de manière significative la survie de la souris chez qui une défaillance hépatique avait été provoquée.

Même s’il est encore beaucoup trop tôt pour dire si la technique pourrait fonctionner chez l’être humain, le Pr Takanori Takebe, le principal auteur de l’étude, se montre optimiste. « Nous avons en quelque sorte montré la validité de notre approche de principe » a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse téléphonique, avant de préciser que d’éventuels essais cliniques sur l’homme n’interviendraient probablement pas avant une dizaine d’années.

Une stratégie très prometteuse

Pour créer l’ébauche de foie en laboratoire, les chercheurs ont utilisé des cellules souches pluripotentes induites (iPS), c’est-à-dire des cellules adultes reprogrammées pour rajeunir et retrouver les propriétés des cellules souches embryonnaires. Les cellules adultes sont ramenées à l’état quasi embryonnaire, ce qui leur permet d’exprimer à nouveau 4 gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes), de retrouver une nouvelle immaturité et la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires, en fonction du milieu dans lequel elles se trouvent.

Plusieurs chercheurs ont salué les travaux du Pr Takebe, tout en reconnaissant qu’il faudrait probablement encore des années avant d’aboutir à d’éventuelles applications dans la « médecine régénérative ». « La stratégie est très prometteuse et présente un grand pas en avant » relève le Dr Duszko Ilic, un spécialiste des cellules souches au Kings College de Londres, tandis que selon le Pr Chris Mason, un spécialiste de médecine régénérative à l’UCL Medical School, souligne son intérêt éventuel pour détecter la toxicité ou les effets indésirables des nouveaux médicaments avant même l’étape des essais cliniques sur l’homme.
D’après MetroNews

Une forte augmentation des maladies thyroïdiennes en Corse

SANTE – La catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue en 1986 a provoqué une forte augmentation des maladies thyroïdiennes, dont des cancers, en Corse, l’une des régions françaises les plus exposées au nuage radioactif, selon une enquête indépendante italienne présentée jeudi à Ajaccio.

nucléaire

L’enquête épidémiologique rétroactive concernant les conséquences du nuage de Tchernobyl sur les populations de Corse a été remise à la Collectivité territoriale de Corse (CTC) par le groupement Ospedali Galliera de Gênes.

Lancée l’été dernier et réalisée par le groupement Ospedali Galliera de Gênes, cette « enquête épidémiologique rétroactive concernant les conséquences du nuage de Tchernobyl sur les populations de Corse » a été remise à la Collectivité territoriale de Corse (CTC) qui l’avait commandée. Selon le document, le nombre de cancers de la thyroïde a augmenté de 28,29 % chez les hommes en Corse, après le passage du nuage radioactif (pas de chiffre significatif chez les femmes).

L’augmentation du pourcentage de thyroïdites a été de 55,33 % chez les femmes et de 78,28 % chez les hommes. Concernant les enfants, selon l’enquête, « le risque de thyroïdites chez les moins de 18 ans vivant en Corse et exposés au nuage de Tchernobyl est augmenté de 62,5 % par rapport aux enfants n’ayant pas été exposés ».

Dénoncer le « mensonge d’Etat » pour obtenir réparation

L’équipe de 25 chercheurs, dirigée par le professeur Paolo Cremonesi de l’hôpital Galliera, avait emporté l’appel d’offres européen lancé en 2011 par la CTC. Inédite au plan européen, selon ses auteurs, l’étude a été effectuée sur la base de 14 000 dossiers médicaux archivés et plus particulièrement sur 5 500 dossiers « complets » concernant des patients ayant consulté avant et après l’accident de la centrale nucléaire ukrainienne du 26 avril 1986.

Alors que les autorités françaises avaient nié tout effet du passage du nuage radioactif sur la France en 1986, cette enquête va notamment permettre à des associations de patients de demander réparation en justice, a indiqué la présidente de la commission Tchernobyl de l’Assemblée de Corse, Josette Risterucci. Mme Risterucci a souhaité que d’autres régions puissent s’inspirer du travail des chercheurs italiens pour dénoncer le « mensonge d’Etat » qui avait suivi en France la catastrophe et obtenir réparation.

D’après MetroNews

Un enfant de deux ans meurt dans un incendie

FAITS DIVERS – L’incendie d’un appartement a causé la mort d’un enfant de deux ans dans la nuit de jeudi à vendredi. Deux autres personnes, dont la mère dans un état grave, ont été hospitalisées.

(photo d'illustration)

(photo d’illustration)

Un petit garçon de deux ans est mort dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’incendie d’un appartement d’un foyer Adoma de Massy (Essonne), a-t-on appris vendredi de source policière.

La mère, enceinte, dans un état grave

Le feu s’est déclaré vers 3h30 au cinquième et dernier étage de l’immeuble pour une raison qui reste à déterminer. Après avoir maîtrisé les flammes, les policiers ont extrait de l’appartement un enfant de deux ans en arrêt respiratoire. Il est décédé vers 5 heures du matin malgré les soins du Samu.

Sa mère, qui est enceinte de huit mois, a été transportée dans un état grave à l’hôpital de Garches. Une troisième personne qui occupait les lieux au moment de l’incendie a été transportée dans un hôpital de Longjumeau.

D’après MetroNews

Les papes Jean Paul II et Jean XXIII seront bientôt des saints

RELIGION – Les papes Jean XXIII et Jean Paul II pourraient être canonisés avant la fin de l’année. Le pape François vient de convoquer un consistoire en ce sens, a annoncé le Vatican.

Jean-Paul II

Dès la fin de l’année, Karol Wojtyla pourrait devenir Saint Jean-Paul II.

Deux papes bientôt parmi les saints. La décision a été annoncée ce vendredi par le Vatican, elle émane du pape François. Le souverain pontife, élu le 13 mars dernier, a convoqué un consistoire sur la canonisation de ses prédécesseurs Jean Paul II et Jean XXIII. Si aucune date n’a pour l’instant été avancée, la cérémonie devrait se tenir avant la fin de l’année.

« Le souverain pontife a approuvé (…) la canonisation du bienheureux Jean XXII et décidé de convoquer un consistoire concernant aussi la canonisation du bienheureux Jean Paul II », a indiqué le Vatican dans un communiqué.

Un seul miracle attribué à Jean XXIII

Dans le cas de Jean-Paul II, une rencontre a eu lieu entre le pape François et le chef de la Congrégation pour la Cause des Saints – en charge de la procédure de canonisation -, le cardinal Angelo Amato, au cours de laquelle le pape François a validé l’attribution d’un deuxième miracle à son prédécesseur. Selon le rituel catholique, un fidèle doit avoir accompli au moins deux miracles pour être proclamé saint. Le pape a néanmoins la possibilité de passer outre cette règle. Une démarche cependant rare. Ce sera le cas pour la canonisation de Jean XXIII a qui a été attribué un seul miracle.

« Nous connaissons tous les vertus et la personnalité du pape Roncalli, il n’y a pas besoin d’expliquer les motifs de la décision sur sainteté », a commenté le père Lombardi, devant la presse au sujet de celui qu’on a surnommé le « bon pape ». Elu en 1958, Jean XXIII a marqué l’histoire de l’Eglise en lançant le Concile Vatican II qui a modelé l’Eglise moderne.

Le long pontificat de Jean-Paul II n’a pas affaibli la ferveur populaire qui l’a accompagné jusqu’à sa mort en 2005. « Santo subito » (« Qu’il soit fait saint tout de suite), scandait la foule lors de ses obsèques.